Collectif Anti-Précarité Dordogne

Collectif Anti-Précarité Dordogne

La pauvreté augmente chez les jeunes et les seniors

 

La pauvreté augmente chez les jeunes et les seniors


le 27 avril 2010


La pauvreté augmente nettement depuis 2005 chez les jeunes et les plus âgés.

 


L’évolution : hausse chez les jeunes et les seniors


Pour la première fois depuis de nombreuses années le nombre de personnes pauvres de plus de soixante ans augmente, et de façon non négligeable : + 100 000 personnes entre 2005 et 2007, selon les données de l’Insee en utilisant le seuil de pauvreté à 50 % du revenu médian [1]. Une progression de 25 %. Le phénomène est plus connu car plus ancien, mais encore plus marqué, chez les jeunes : + 212 000 entre 2002 et 2007 pour les moins de 29 ans, soit une hausse de 27 %. Le taux de pauvreté des 18 à 29 ans est passé de 9,2 à 11,5 %.

Il est trop tôt pour parler de mouvement de fond pour les plus âgés. Cette hausse n’est que très partiellement due à la progression du nombre de personnes âgées : le nombre total de plus de 60 ans a augmenté de 5 % entre 2005 et 2007, celui des pauvres de cet âge de 25 %... Le taux de pauvreté - certes nettement inférieur à celui des jeunes - est remonté de 3,2 à 3,8 %.

La récession amorcée en 2008 a surtout pesé sur les plus jeunes et pour eux le niveau de pauvreté est beaucoup plus élevé. Pour les moins de 30 ans, la dégradation est considérable. Compte tenu de la hausse du chômage, il est très probable que le nombre de jeunes vivant sous le seuil de pauvreté a encore nettement progressé.

Rien ne dit que la situation des seniors se soit améliorée. Depuis des années, les politiques publiques de lutte contre la pauvreté se concentrent sur le retour vers l’emploi, oubliant de fait les aînés. Le gouvernement a revalorisé le minimum vieillesse (709 euros en 2010), mais celui-ci demeure nettement sous le seuil de pauvreté (757 euros en 2007). A l’avenir, de plus en plus, on verra arriver à l’âge de la retraite des générations aux carrières marquées par le chômage, ce qui se traduira par des pensions plus faibles.

Evolution du nombre de personnes pauvres selon l'âge
Unité : milliers

1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
Moins de 30 ans 1 200 1 077 995 975 850 771 842 841 893 857 983
30 à 39 ans 437 467 458 455 440 426 499 524 513 458 478
40 à 49 ans 687 606 568 585 574 610 603 578 605 612 543
50 à 59 ans 473 472 454 492 478 499 521 537 536 517 502
60 ans ou plus 397 464 457 472 444 455 392 401 399 448 497
 
Ensemble 4 410 4 276 4 091 4 204 3 996 3 925 4 227 4 158 4 270 4 188 4 281
Seuil de pauvreté fixé à 50 % du revenu médian (le revenu médian est celui qui sépare les ménages en deux, la moitié étant située au-dessus, l’autre au-dessous).
Source : Calculs de l'Observatoire des inégalités d'après l'Insee

Evolution des taux de pauvreté selon l'âge
Unité : %

1997
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
Moins de 18 ans 10,3 9,9 9,5 9,9 9,7 8,7 10,3 9,5 9,9 9,7 9,5
De 18 à 29 ans 14,1 12,6 11,7 11,7 10,4 9,2 10,1 9,9 10,6 10,1 11,5
30 à 39 ans 5,1 5,5 5,4 5,4 5,2 5,0 5,9 6,2 6,1 5,5 5,8
40 à 49 ans 8,3 7,3 6,9 7,0 6,9 7,3 7,2 6,8 7,1 7,1 6,3
50 à 59 ans 7,5 7,2 6,6 6,8 6,4 6,6 6,7 6,7 6,6 6,3 6,1
60 ans ou plus 3,2 3,8 3,7 3,8 3,6 3,8 3,3 3,3 3,2 3,6 3,8

Ensemble 7,8 7,5 7,2 7,3 6,9 6,7 7,2 7,1 7,2 7,0 7,2

Source : Source : Calculs de l'Observatoire des inégalités d'après l'Insee

 

L’état des lieux : les jeunes très lourdement frappés


La pauvreté touche 1,5 million de moins de 20 ans en France selon l’Insee, si on utilise le seuil de 50 % du revenu médian. Cette pauvreté est la conséquence du bas niveau de revenus de leurs parents dû en particulier au chômage ou à la précarité de leur emploi : un tiers des enfants pauvres vivent dans un couple où aucun parent ne dispose d’un emploi (voir notre article).

La pauvreté touche par ailleurs de plus en plus les jeunes adultes : 800 000 personnes âgées de 20 à 29 ans sont concernées. Le taux de pauvreté est à cet âge à son niveau le plus élevé, avec 11 %. Une partie des jeune adultes qui ne disposent pas d’un soutien familial, se trouvent en grande difficulté car écartés des minima sociaux (il faut avoir 25 ans ou au moins deux ans d’activité pour toucher le RSA).

Chez les plus âgés, le taux de pauvreté est nettement inférieur, entre 3 et 4 %. Ce qui représente tout de même 500 000 personnes, en forte hausse entre 2005 et 2007 (voir plus haut).

 

La pauvreté selon l'âge

Nombre d'individus pauvres
en milliers
Taux de pauvreté
en %
Moins de 10 ans 707 9,3
10 à 19 ans 758 10,4
20 à 29 ans 796 11,1
30 à 39 ans 478 5,8
40 à 49 ans 543 6,3
50 à 59 ans 502 6,1
60 à 69 ans 191 3,4
70 à 79 ans 182 4,0
80 ans et plus 124 4,6

Ensemble 4 281 7,2
Seuil de pauvreté fixé à 50 % du revenu médian (le revenu médian est celui qui sépare les ménages en deux, la moitié étant située au-dessus, l’autre au-dessous).
Source : Insee - DGI, enquête revenus fiscaux. Année des données : 2007



[1] Nos calculs tiennent compte des ruptures de série en 2002 et 2005

 

D'après : "L'Observatoire des Inégalités".

//www.inegalites.fr/spip.php?article373



30/05/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres