Collectif Anti-Précarité Dordogne

Collectif Anti-Précarité Dordogne

Elle vit avec trois euros par jour



Témoignage - Dans "3 euros par jour", Nelly Zin, jeune mère célibataire de 28 ans, raconte son histoire, un drame, malheureusement, ordinaire.

« 322,83 € de la CAF, 265 € d'aide au logement, 200 € de pension alimentaire et 25,36 € d'indemnités de la sécurité sociale. J'ai un loyer de 456 €, 30 € d'électricité, 155 € pour la nourrice et la cantine, 65 € de téléphone... Soit un total de 812,29 € de rentrées pour 706 € de sorties incompressibles. Il me reste 106,89 €. A peine plus de 3 € par jour ».

Voilà le décompte que Nelly Zin effectue dans son livre.

« Je rencontre Eric, le 12 janvier 2001. C'est le coup de foudre. Il a 17 ans, moi 20 et on est amoureux. »

Tout commence ainsi.

Cette jeune femme, avec son compagnon, travaillent.

Pas de salaires extraordinaires, mais de quoi vivre « chichement ». Ils ont des rêves, des espoirs, des envies, ils sont jeunes, insouciants. Ils s’offrent des petits plaisirs.

« Comme tous les jeunes, on sort en boîte, on voit nos copains. Comme tout le monde, on veut un téléphone portable, internet, le câble », puis des plaisirs plus onéreux, comme les autres.

« Eric s'achète une voiture super équipée avec vitres teintées et sono. On s'achète un bichon à 830 euros, des jeux pour la Playstation à 50 euros pièce », bref début de la descente aux enfers !!!

« Un jour, je tombe enceinte ».

Ils décident de vivre ensemble, en appartement et là : « un matin, Eric décide d'arrêter de bosser », puis : «on peut régler nos dettes grâce à un crédit revolving, on nous explique alors qu'il va prendre en compte toutes nos dettes et qu'on a plus qu'une somme à rembourser. Le taux exorbitant ? A l'époque, cela ne nous parle pas. C'est comme de l'argent transparent : on se dit qu'on en a, en fait, ce n'est pas le cas. »

Et encore : « lors de notre emménagement, le banquier nous propose de prendre un deuxième crédit pour renflouer le premier et nous acheter des meubles. Plus les mois passent, moins on a d'argent. On ne peut plus rembourser le crédit. Chaque mois, on rembourse les taux d'intérêt des crédits. Proposer ce genre de prêt à des personnes non solvables est irresponsable, presque criminel. Plus on est pauvre, plus on le devient. ».

Mais il y a pire : « Le jour où la vie bascule... »

"Quelques mois après la naissance de Maéva, je me retrouve de nouveau enceinte. Je le découvre très tard faute de symptôme. On se retrouve à quatre dans un studio, la tension monte. Eric part. Il est jeune, il a dû en avoir marre. » Elle ne fait plus les magasins, trop chers, les aides alimentaires, c’est tout ce qui reste, mais ça ne suffit pas.

On essaie mais c’est dur: « Un week-end, j'ai vraiment touché le fond. Les placards étaient aussi vides que mon porte-monnaie. Mes filles avaient faim, je n'ai trouvé que des paquets de gâteaux apéritifs. Ils nous ont fait les deux jours... »

"J'avais tort aux yeux de tout le monde."

Par leurs mots ou par leurs regards, les gens nous ont longtemps traités d'enfants gâtés, d'insouciants, d'irresponsables.... »

Il faut parfois le vivre pour comprendre, mais ouvrons notre cœur et notre esprit, nous vivons sans regarder, nous passons parfois à côté de personnes dans la détresse, sans le savoir !!!

Nelly ZIN, l’a compris et explique les chose simplement, mais, sincèrement : « Cette descente aux enfers peut arriver à tout le monde. Une perte de boulot, une séparation... Personne n'est à l'abri. J'étais la première à me dire que cela ne pouvait pas m'arriver mais aujourd'hui la pauvreté n'a plus de visage. La pauvreté n'est pas un virus, faut arrêter de nous mettre en quarantaine, on a le droit de se donner la main ou de s'entraider. Au lieu d'entasser des choses dans des placards qui ne nous servent plus, autant les donner à des associations, qui elles sauront quoi en faire."

Ne prenons pas son témoignage à la légère.

Il faut apprendre à comprendre l’autre, à connaître son histoire, car nous croyons savoir, mais en sommes-nous certains ?



11/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres